Corneille

Auteur, compositeur, arrangeur, réalisateur et chanteur, Corneille, de son vrai nom Cornelius Nyungura, est né en Allemagne d’un père tutsi et d’une mère hutue. Il a 7 ans quand sa famille retourne vivre au Rwanda.  Adolescent, il amorce sa carrière musicale à Kigali, s’initie à l’écriture de textes et à la composition, et fonde un groupe de R&B. Son père mélomane lui offre sa première séance d’enregistrement en studio et sa formation remporte le concours « Découverte 1993 » de la télévision rwandaise. L’année qui suit sera marquée par l’indicible. Le 15 avril 1994, alors que le Rwanda est frappé par le génocide des Tutsi, la famille de Corneille est assassinée sous ses yeux. Seul survivant, il rejoint un camp de réfugiés au Zaïre, avant d’être recueilli par un couple d’amis de ses parents en Allemagne. À 20 ans, il s’envole pour le Québec où réside son oncle, afin de poursuivre ses études en communications à l’Université Concordia. Il y fait la rencontre de Pierre Gage et Gardy Martin (alias Gardy Fury), et fonde O.N.E., son premier groupe. En 2001, malgré des débuts prometteurs, Corneille souhaite se lancer dans une carrière en solo et écrire sur le drame qu’il a vécu. Il participe à l’édition 2002 du concours Ma première Place des Arts de la SACEF et présente son premier album Parce qu’on vient de loin la même année. Les chansons qui le composent prennent leur sa source dans la grande tragédie qui a marqué son enfance, évoquant l’espoir et le renouveau. Il comprend notamment la très populaire Seul au monde. L’album Parce qu’on vient de loin connaît un triomphe éclatant, ici (150 000 exemplaires vendus) comme en France (900 000 exemplaires vendus), où il paraît l’année suivante. Partageant son temps entre ici et la France, Corneille est choisi en 2003 pour écrire une chanson qui figurera sur la trame sonore de Taxi 3, le troisième film de la série du cinéaste français Luc Besson. En 2004, c’est la consécration avec la récolte de trois Félix dont celui de l’« Artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec » et celui, très convoité, de l’« Interprète masculin de l’année ». Outre-Atlantique, il est finaliste dans la catégorie « Album révélation de l’année » aux Victoires de la Musique, livrant lors du gala une version acoustique de Parce qu’on vient de loin et réussissant l’exploit de faire lever la moitié du public présent ! En novembre de la même année, le chanteur obtient sa citoyenneté canadienne. Avec près de 2 millions de disques vendus, deux NRJ awards, trois Felix (interprète masculin, artiste s’étant illustré, clip), cinq prix Socan, un prix Césaire, cinq SOBA, et un prix Montfort, Corneille nous revient avec un nouvel album «Love & Soul». Au fil des années Corneille a acquis une renommée internationale, enregistré six albums, rédigé son autobiographie, il s’est marié et il a eu deux enfants. Mais au fond de lui, il est resté ce fou de musique qui croyait qu’une mélodie pouvait changer le monde et adoucir l’âme. Un soul lover, forever.
À l'affiche